bando index

Benjamin FONTEIX - Ostéopathe DO

Ostéopathie - Ostéopathie Aquatique - Ostéopathie du Sport et de l'Urgence - Ostéopathie Canine - Amma Assis
Consultations Cabinet et Domicile sur RDV du Lundi au Samedi de 9h à 20h + Urgences

Tel: 06.19.66.38.36
E-mail: bfonteix@gmail.com

Conseils et postures

Les renseignements qui suivent n’ont d’autre intention que de vous inviter à un minimum de vigilance afin de prévenir dysfonctionnements
et douleurs que vous pourriez éviter. Ils sont extraits de sites internet divers, complétés le cas échéant par des conseils qui me sont propres.
Ils ne constituent pas une recommandation de traitement.

Je vous invite à consulter les « liens » qui figurent sur cette page pour accéder à des sites internet qui vous livreront des éléments plus détaillés.

En cas de malaise important ou de maladie, consultez sans délai un médecin
ou un professionnel de santé en mesure d'évaluer votre état de santé.

Conseils dans la vie de tous les jours pour protéger votre dos

1. Fléchissez sur vos jambes pour ramasser votre stylo par terre, et relevez-vous avec le  dos bien droit 

2. Pour refaire vos lacets, prenez le temps de vous asseoir ou de vous accroupir,

3.  Une activité sportive régulière est fortement et souvent conseillée suite au traitement soit pour fortifier la musculature,
soit au contraire pour gagner en souplesse.

4. Attention à la surcharge pondérale modifiant anormalement la statique vertébrale et usant prématurément les articulations
de la colonne et des membres inférieurs.

5. Ne jamais soulever de charge en rotation ni en torsion.

6.  Répartir équitablement les charges entre cotés droit et gauche (pour porter les courses par exemple,
ou il vaut mieux porter un sac à dos plutôt qu'un grand sac à main d'un côté pour soulever une charge lourde).

7.  Attention au port de talons hauts majorants la lordose et donc les contraintes discales.

Postures de travail

Il est nécessaire de bien comprendre que la position de travail est un des facteurs les plus importants dans le développement
des pathologies ostéo-articulaires à type de torticolis ou de lumbago.

Aussi quelques précautions ne sont pas inutiles…

Devant l’ordinateur

devant l`ordinateur

L’écran doit être placé dans un angle de 10 à 30 degrés sous la ligne de visibilité directe
(c'est à dire lorsque que vous regardez horizontalement devant vous).

La chaise doit être impérativement réglable en hauteur, et permettre une inclinaison en avant et en arrière
d'environ 10-20 degrés.
 

Alors voici quelques conseils simples, à mettre en pratique pour éviter ces gènes :

1. Dégagement pour les genoux et les pieds. Cuisses parallèles au sol.
2. Hauteur du fauteuil pour avoir les jambes à 90 degrés à la hauteur des genoux.
3. Dégagement à l'arrière des genoux.
4. Dossier du fauteuil réglé pour épouser la forme naturelle du dos.
5. Appuie-bras doivent supporter les coudes sans relever les épaules.
6. Coudes au même niveau que le clavier.
7. Poignets en position neutre.
8. Distance oeil-écran : environ une longueur de bras.

Pour soulever une charge

Ci dessous quelques images illustrant la meilleure façon de porter une charge en protégeant son dos.
 
 
charge 1
 à gauche la mauvaise posture, à droite la bonne
 

charge 2
 Bonne posture pour porter une charge à terre
 
 

charge 3
à gauche la mauvaise posture, à droite la bonne


Position de Sommeil

Au Lit
sommeil lit






Quand on y réfléchit, la position couchée est celle dans laquelle on se trouve le plus longtemps.

Il est donc doublement important d'adopter une bonne position pour dormir, afin de permettre au corps de récupérer et de se corriger.

Le choix d'une bonne literie est essentiel : un matelas ferme, mais pas trop dur, et un sommier souple, à lattes, par exemple en sachant
qu’une literie a une durée de vie moyenne de 10 ans.

Il faut un oreiller qui respecte, lorsque l'on est sur le dos, la courbure cervicale et, lorsque l'on est sur le côté, le creux formé
par la largeur de son épaule. Des oreillers ergonomiques sont maintenant en vente un peu partout.

L'important est de garder la colonne vertébrale droite. C'est pourquoi dormir sur le ventre est déconseillé,
car on est alors obligé de tourner la tête sur le côté et de tordre les vertèbres cervicales.

Parce qu'elle est corrective, la position sur le dos, la tête droite, les jambes légèrement écartées pour respecter la largeur
du bassin et les bras le long du corps, est la meilleure.

La position en chien de fusil n'est pas mauvaise, elle est neutre, à la condition de caler un petit coussin entre les cuisses
pour respecter la largeur du bassin et que la tête ne tombe pas sur un oreiller trop mou. Pour savoir si la tête est bien posée,
observer la direction du nez. S'il s'aligne sur le nombril, on est droit.

Bonne nuit !!!
 
Le lever du lit
sommeil lever












Au réveil, pour les quelques une ou quelques uns qui sont capables de démarrer au quart de tour…
ne sautez pas du lit n'importe comment car un geste trop brutal pour la colonne peut déclencher des douleurs
qui vont persister toute la journée.

Le scenario idéal consiste à s'étirer, ramener deux ou trois fois ses jambes sur la poitrine et basculer doucement sur le côté.

Laisser glisser les pieds hors du lit et s'aider de ses bras pour s'asseoir sur le bord.

Là, poser ses mains de chaque côté du bassin, et, en prenant appui sur ses bras, se hisser debout.

Ces mouvements peuvent sembler sans doute longs et bizarres, mais en essayant plusieurs matins de suite,
ils deviendront machinaux, instinctifs.


Comment conduire de façon prolongée sans ressentir de douleur au dos ?

conduite auto










Rester assis au volant de façon prolongée  avec un dos fragile ou même déjà douloureux
peut se transformer en véritable  calvaire.

Pour atténuer ces souffrances et/ou éviter les douleurs musculaires, testez les quelques règles toute simples qui suivent :
 
 
 
1- Pour rentrer ou sortir de votre véhicule, mettez bien vos genoux en face du trottoir, et pivotez avec votre bassin.
Cela demandera beaucoup moins d’efforts à votre dos.
2 -Réglez bien l’inclinaison de votre siège : à l’idéal, vos épaules doivent être collées au dossier, et votre bas de dos au bas du dossier.
Ainsi, votre colonne formera un angle droit, vous vous tiendrez droit, sans contracter vos muscles dorsaux ni votre nuque.
3 -Assurez-vous que vos rétroviseurs, sont bien réglés afin d’éviter tout mouvement ou torsion.
4 -Ajustez l'écartement de votre siège : le fait d’utiliser ses pointes de pieds entraîne des crampes ou douleurs sciatiques
qui font extrêmement mal. En ayant les pieds collés aux pédales, vous n’aurez pas de raideur nucale ni douleurs lombaires.
5 -Ajustez si vous le pouvez la hauteur du volant de manière à conduire en gardant les bras souples, et pliés.

Si vous sentez une tension ou douleur, essayez de tirer vos bras vers le sol, en les gardant bien le long du corps,
les paumes de mains tournées vers l’extérieur. Tout en effectuant cela, votre tête devra chercher
à toucher le plafond de votre voiture. C’est un mouvement qui détendra vos cervicales, et votre nuque, et ne contractera pas vos muscles.

La sciatique peut se combattre avec des pauses, et quelques pas. Le fait de marcher élimine ses contractures
qui vous tiraillent le bas du dos, les fesses, jusqu’aux talons.

Si vous devez, pour de multiples raisons, rester longtemps assis dans votre véhicule,
il est conseillé de garder le dos bien droit, de plier le genou gauche pour le poser sur votre cheville droite.
Au bout de quelques secondes, une minute maximum, vous pourrez changer de côté.
Le genou droit plié, vous passerez votre jambe droite sur la gauche, et la poserez sur votre cheville gauche.

Le respect de ces quelques principes simples et accessibles à tous ne pourra pas vous faire de mal,
et risque même de vous réconcilier avec la conduite prolongée...!

Les crampes, quelles solutions ?

crampeInvolontaires, brutales, les crampes arrivent toujours au mauvais moment, et font très mal.
Il s’agit d’un phénomène chimique qui s’explique par un excès d’acide lactique dans les muscles suite à une mauvaise oxygénation de ces derniers. L’acide lactique va agir sur le muscle en le contractant et en le raidissant, emprisonnant ainsi le calcium.
Les sportifs, les seniors, les femmes enceintes sont les plus touchés.
Il est important de savoir qu’un effort physique intense et prolongé, des étirements mal faits (ou zappés), la fatigue, les faux mouvements,), une température élevée entrainant une sudation importante, un manque d’hydratation ou une carence en sels minéraux, l’abus de produits excitants, etc. sont autant de causes que l’on peut essayer de prévenir.

Quels conseils pour prévenir et y faire face?
Boire 1,5 litre d’eau par jour (250ml par 1/2h pour les sportifs en exercice), et si possible avec des eaux minérales riches en sels minéraux (de type Contrex ou Hépar ; les sportifs peuvent rajouter un peu de sel dans l’eau) et en adoptant une alimentation équilibrée, notamment en faisant le plein de fruits et légumes pour ne pas manquer de potassium, magnesium ou calcium.
Il est important de rester raisonnable sur tout ce qui est tabac, alcool, thé et café.
Les sportifs ne devront pas zapper l’échauffement avant et après, et les femmes enceintes devront éviter les carences en s’alimentant de façon variée.

Pour les adeptes d’Homéopathie il peut être envisagé de prendre des granules de Cuprum metallicum 5CH (5 granules avant de se coucher) avec un traitement à base de cuivre au moment de la crise; la quinine et la thiamine sont parfois conseillées. Renseignez vous auprès de votre Homéopathe.
Certains choisissent aussi un complément alimentaire, Décramp, qui tendrait à soulager la douleur. Il mêle oligo-éléments (magnésium, potassium et cuivre) et extrait aromatique d’Arnica montana?: 2 comprimés lors d’une crise.
D’autres écoutent les conseils de Grand-Mère qui conduisent à déposer un morceau de savon de Marseille au fond de son lit (dans un bas). À base de potasse, il compenserait les déficits en potassium. Y croire peut déjà suffire à soulager…

Dans les conseils simples et à portée de tous :
- Marcher pieds nus sur un sol froid (de type carrelage).
- Prendre une douche froide, en remontant le jet de bas en haut sur le mollet. Finir par un jet d’eau chaude, qui va relâcher le spasme.
- Placer un coussin sous les mollets et les pieds pour dormir. Cela favorise la circulation veineuse dans la nuit.
- Faire un mouvement de pédalage des jambes, avec des étirements du mollet, 3 fois par jour en soignant l’exercice du soir avant de se coucher.
N’oubliez pas non plus qu’un chaussage mal choisi peu également provoquer ce genre de problèmes, en raison d’un travail du muscle inhabituel. Attention toutefois à ne pas confondre les crampes avec une éventuelle tendinite.
Pour les personnes plus âgées, si les crampes sont récurrentes, le problème peut venir d’une mauvaise circulation et d’artérite (c’est à dire d’artères bouchées).
Dans tous les cas si les crampes ne sont pas épisodiques, allez consulter !

Pour soulager en cas de crise :
- Étirer le muscle douloureux, pour contrarier la contraction musculaire à l’origine de la crampe.
- S’allonger sur le dos et tirer sa jambe (bien droite) vers soi. Tenir la position une dizaine de secondes.
- Enchaîner avec un massage. Le mollet doit être massé du bas vers le haut, pour faciliter la circulation veineuse. L’idéal est de répéter cette opération en préventif, une ou deux fois par jour.

Cartables : un enfant sur quatre se plaint de mal de dos

cartable lourdUn cartable pèse en moyenne 7 kilos ! C’est beaucoup trop lourd pour un enfant.

Le poids d’un cartable ne devrait en effet pas dépasser plus de 10 % du poids corporel de l’enfant selon les experts. Le problème, c’est que cette surcharge n’est pas sans conséquence sur leurs petites épaules, et de plus en plus d’élèves se plaignent de mal de dos.

Une étude récente a encore clairement établi le lien entre une charge trop lourde et les douleurs dorsales constatées chez les enfants. 25 % des enfants faisant l’objet de l’étude se plaignent d’un mal de dos pendant plus de 15 jours au cours de l’année précédente. Le trouble le plus fréquemment diagnostiqué est la scoliose. Un élève qui porte un sac lourd a deux fois plus de risques d’avoir des douleurs dorsales que son camarade qui porte un sac léger.
Autre enseignement, les filles auraient un risque plus élevé de douleurs au dos que les garçons.

Les parents doivent être attentifs
Un des participants à l’étude, le professeur del Área de Medicina Preventiva de la USC, Alberto Ruano, affirme que ce problème pourrait être corrigé avec "une plus grande implication notamment des parents, et du personnel éducatif .

La situation est si sérieuse que le Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, sur son site, y a consacré une page visant à sensibiliser sur la question dès la classe maternelle.

N’hésitez pas à la consulter et surtout à agir.
La santé » de vos enfants passe avant le remplissage de mon carnet de rendez-vous.
 

les liens




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement