bando index

Benjamin FONTEIX - Ostéopathe DO

Ostéopathie - Ostéopathie Aquatique - Ostéopathie du Sport et de l'Urgence - Ostéopathie Canine - Amma Assis
Consultations Cabinet et Domicile sur RDV du Lundi au Samedi de 9h à 20h + Urgences

Tel: 06.19.66.38.36
E-mail: bfonteix@gmail.com

1. Que signifie D.O. ?

Sa signification est :  “Diplômé en Ostéopathie“ ou en anglais "Doctor of Ostéopathy".
Cela indique que l’ostéopathe a suivi une formation complète jusqu'à son diplôme (5 ou 6 années d'études),
et a soutenu un mémoire de fin d'études devant un jury.  
A.T. Still, le créateur de l'ostéopathie, en faisait un jeu de mots, en disant aux ostéopathes
que cela signifiait aussi “Dig On“, ce qui signifie “toujours aller chercher plus loin”.

2. L'ostéopathie est-elle reconnue en France ? 

Le 4 mars 2002, une loi et des décrets sont sortis en France, et ont consacré la reconnaissance officielle
du  titre d’ostéopathe. (Article 75 de la loi n°2002-303 du 4 Mars 2002).
 En 2007, de nouveaux décrets sont venus encadrer ceux de 2002. Ils ont clarifié
l’enseignement et le champ de compétence des ostéopathes.

3. Le traitement ostéopathique est-il dangereux? 

Des millions de patients suivent chaque année des traitements manuels dans le monde ;
en France 1 personne sur 3 déclare avoir consulté un Ostéopathe et ce chiffre continue à croître car les patients
traités sont les meilleurs ambassadeurs.
L'ostéopathie n'est pas dangereuse quand elle est entourée de certaines garanties durant l'examen et les soins,
et la qualité de la formation de votre ostéopathe sera cette garantie.
Car il existe des contre-indications à certaines techniques ostéopathiques qui feront que votre ostéopathe
choisira celle la plus appropriée à votre situation.

Par ailleurs un ostéopathe ayant une formation complète de qualité ne jouera pas aux « apprentis sorciers »
et saura vous réorienter vers le spécialiste adéquat si votre cas ne relève pas de l’ostéopathie. Votre ostéopathe
fera alors un ce que l’on appelle un diagnostic d’exclusion.

4. Le traitement ostéopathique est-il douloureux? 

Même si les Lois et Décrets ont apporté les garanties de formation et professionnalisme pour les détenteurs actuels
du titre d’Ostéopathe, les « travers » d’hier ont entretenu l’idée et l’image d’un traitement qui « craque systématiquement »
et peut faire mal. Levons donc quelques idées reçues :
  • Tout d’abord il faut noter que le craquement n’est en aucun cas un signe de réussite ni de dangerosité de la manipulation.
  • Le craquement articulaire relève d’une technique, et sa vocation n’est pas de « remettre en place » l’articulation mais de lui redonner de la mobilité.
  • Il  n'est par ailleurs pas indiqué chez tous les patients, et c'est l'Ostéopathe qui jugera nécessaire ou non d'utiliser cette technique.
  • Enfin, la recherche, l’évolution des formations, etc  ont conduit à ce que votre Ostéopathe acquière d'autres techniques beaucoup plus douces pour parvenir au même résultat…(tractions intermittentes, techniques structurelles douces, stimulations neurologiques réflexes, etc) et vous n'entendrez pas un bruit !
Craquement et douleur ne sont donc pas systématiques, et le meilleur témoignage est apporté par l’essor des consultations réservées aux nouveaux-nés.

5. Utilise-t-on des médicaments ? 

Non, aucun médicament n'est employé ; le traitement est fait de palpation et de techniques manuelles.
En revanche si le patient suit un traitement médical il doit en informer l’ostéopathe qui en prendra acte.
L'ostéopathe n'utilise que ses mains et ses connaissances ainsi que les propres forces vitales de son patient.

6. Serai-je remboursé(e) ?

Aujourd'hui, l'ostéopathie n'est pas remboursée, par la sécurité sociale.
Cependant, de plus en plus de mutuelles remboursent désormais les traitements ostéopathiques:
certains organismes proposent le remboursement de tout ou partie de la consultation, d'autres remboursent un nombre déterminé de consultations par an.
Une note d’honoraires acquitée sera remise sur demande pour être adressée à votre mutuelle.

7. Quelle est la différence entre l’ostéopathie et la kinésithérapie ? 

Ce sont 2 métiers différents mais qui se complètent.
La Kinésithérapie est une méthode s'attachant préférentiellement à la rééducation et au traitement des symptômes.
Le Kiné est un auxiliaire médical agissant dans le cadre défini après diagnostic par le médecin traitant pour le patient qu'il lui confie.
Il n’interviendra donc que sur la partie désignée par le médecin, et suivant un mode opératoire défini
pour cette partie du corps.


L'Ostéopathie a pour but de rechercher la cause des pathologies, qui peuvent être parfois à distance
(par exemple dentition affectant les cervicales), ou parfois d'origine traumatiques anciennes
(accident de voiture, chute de ski, fracture du coccyx dans l'enfance), et de traiter ces causes.
ll procédera donc à un diagnostic complet, qu'il confirmera par un examen palpatoire avec des tests précis
avant d'utiliser les techniques appropriées à votre situation.

La confusion peut exister car bon nombre de kinésithérapeutes sont aussi ostéopathes. Toutefois, l’exercice cumulé de ces 2 activités par un même intervenant est très encadré et fait régulièrement l’objet de débatsau regard de l’ambigüité ainsi crée vis-à-vis de la loi, de l’éthique,
de la Sécurité Sociale et de la déontologie que surveille le Conseil de l’Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes.

Pour autant ces 2 professions sont tout à fait complémentaires et en étroites relations, et votre Kinésithérapeute pourra par exemple
vous diriger vers un Ostéopathe, qui lui-même pourra vous diriger vers le Kinésithérapeute, un orthodontiste, etc.

8. Combien de consultations sont nécessaires pour obtenir des résultats ?

Même si aucune étude n’a conduit à démontrer un effet négatif de séances d’Ostéopathie à répétition,
un Ostéopathe compétent et responsable ne vous invitera pas à consulter de façon trop répétée et rapprochée ;  
car les séances doivent s’inscrire dans le bon timing, sans le précipiter, pour que le traitement permette au corps
de s’adapter ou se réadapter correctement.
II n'est pas possible de dire combien de consultations sont nécessaires
car tous les patients sont traités d'une manière individuelle, en fonction de leurs propres réactions
mais
au regard du bilan de l’efficacité ostéopathique, il est raisonnable de présenter comme courante
une moyenne de consultations variant de 1 à 3 pour un traitement ostéopathique complet.
Pour autant il convient de conseiller (comme pour la révision de la voiture)
de prendre RDV au moins 1 fois l'an pour une visite de contrôle ou préventive.

9. L'Ostéopathie  n'agit elle que sur les problèmes de dos ?

C’est vrai que le mal du dos représente aujourd'hui le « mal du siècle ».
Néanmoins, l'ostéopathie joue un rôle préventif et curatif dans de nombreux domaines intégrant le système digestif,
crânien, structurel et fascia. Son intervention visera à assurer une symbiose entre tous ces éléments.

10. Je me suis bloqué le dos en ramassant quelque chose ou en me baissant : un ostéopathe peut-il m'aider 

Ce phénomène porte le nom de lumbago. Il s'agit d'un état douloureux du rachis lombaire,
que de nombreux patients nomment « tour de rein ». Le traitement ostéopathique va « lever les tensions musculaires »
et redonner de la mobilité
aux différentes structures du corps qui en avaient perdu.

11. J'ai un torticolis, un ostéopathe peut-il m'aider ? 

Un torticolis correspond à un spasme douloureux des muscles du cou. Le spasme musculaire n'est,
souvent, que conséquence d'un blocage articulaire.
En traitant l'articulation, l'ostéopathe pourra éradiquer les spasmes musculaires douloureux
et redonner aux cervicales leur mobilité d'origine.

12. J'ai une forte migraine, un ostéopathe peut-il m'aider ?

Les migraines et céphalées se caractérisent par des douleurs du crâne, le plus souvent localisées
dans les régions temporales, orbitaires, accompagnées de signes. Leur traitement diffère en fonction de leurs origines.
L'ostéopathe s'efforcera  d'identifier la cause pour soulager la crise et le traitement ostéopathique visera également
à espacer les crises au maximum, voire à les faire disparaître.

13. Je suis enceinte, est-il recommandé de consulter un ostéopathe ?

La grossesse conduit à des changements hormonaux qui rendent les ligaments plus distendus, ce qui modifie
le schéma corporel ; ceci peut entraîner des douleurs que l'ostéopathe est à même de traiter, en lui évitant
à cette occasion de prendre des médicaments
, contre-indiqués d'ailleurs, pour la plupart, durant une grossesse.

Lorsque vous serez devenue maman, n'hésitez pas pour vous et/ou votre bébé à vous adresser également à
votre ostéopathe (cf la page "l'Ostéopathie pour qui, pour quoi?)

14. J'ai très mal, dois-je attendre que la douleur se calme pour consulter l'ostéopathe ?

Au contraire, l'ostéopathe est là pour soulager votre douleur le plus rapidement possible.

15. Je me suis bloqué en faisant un geste ou un mouvement complètement anodin (un éternuement, par exemple). Est-ce grave et que puis-je faire ? 

Il arrive effectivement qu’au regard de dysfonctions préexistantes un geste familier engendre un blocage et de fortes douleurs.
L'ostéopathe interviendra alors pour soulager le tissu en souffrance et comprendre pourquoi la zone qui souffre
est fragile. Il aura à cœur de régler les dysfonctions préexistantes pour traiter à la fois la douleur et la cause du blocage.

16. Je suis très stressé, un ostéopathe peut-il m'aider ? 

Le stress est géré par le système nerveux, plus précisément le système nerveux sympathique. Grâce à un traitement et des techniques spécifiques,
l'ostéopathe peut parvenir à harmoniser les éventuels déséquilibres du système nerveux sympathique.

17. J'ai de l'arthrose, un ostéopathe peut-il m'aider ? 

L'arthrose est une pathologie dégénérative du cartilage articulaire.
Un traitement ostéopathique ne pourra agir de façon curative. Pourtant agir de façon précoce sur une arthrose
contribuera à réduire la douleur et limitera l'amplification du phénomène de dégénération.

18. Les radiographies sont-elles nécessaires ?  

Les radiographies ne sont pas obligatoires mais sont utiles afin de savoir s'il n'y a pas de contre-indication,
et afin de voir par exemple comment corriger votre dysfonction vertébrale.

19. Pourquoi l'ostéopathie est-elle si répandue auprès des sportifs de haut niveau?

Les athlètes ont besoin d'être à 100% de leurs possibilités pour être compétitifs.
De plus, ils ont par leur entraînement et l'écoute de leur corps, une perception très affinée du fonctionnement de celui-ci.
Ils détectent plus vite ce qui ne va pas et ne peuvent pas se permettre de rester hors forme ; en outre, ils ont souvent recours
à l'ostéopathie pour ne pas avoir à suivre de traitement médicamenteux.



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement